Le clan des blaireaux

Posté le le 25 mai, 2011 | 1 commentaire

Il est toujours surprenant de le voir sortir de terre au crépuscule… Méfiant, il va d’abord pointer le museau à la sortie du terrier, puis passera la tête et finira par sortir pour s’adonner en priorité à sa toilette.

Il a un excellent odorat et malgré que sa vue ne soit pas très bonne, il connait parfaitement l’environnement de son terrier et peut y déceler très rapidement les modifications qui y ont été apportées.

Le blaireau vit en famille dans un terrier parfois gigantesque et creusé au fil des générations. Le clan peut compter jusqu’à une vingtaine d’individus.

On ne le verra que très rarement en journée car il est essentiellement nocturne.

Le blaireau a malheureusement pour lui une mauvaise réputation…

A tort, car les services qu’il rend l’emportent largement sur les dégâts qu’il peut causer.

Etant omnivore, son alimentation est constituée d’insectes, rongeurs, tubercules, champignons… mais aussi mollusques, serpents, batraciens… ce n’est qu’en période de disette qu’il peut occasionnellement manger des épis de maïs, ce qui lui vaut auprès de certaines personnes cette réputation d’animal nuisible et destructeur.

Sur cette base, il est sujet à une pratique que je qualifierais de barbare, le déterrage. Forme de “chasse” cruelle que des non moins barbares pratiquent encore de nos jours.

Un commentaire

  1. Il est vraiment adorable avec ses un peu patauds !
    Très belle série en particulier la première où l’on voit sa frimousse émerger du trou et celle où les deux compères se chamaillent.
    Je n’ai pas encore eu la chance d’en observer, ce doit en effet être assez difficile.
    Article fort intéressant une fois encore.
    Merci
    Christian

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :