Le petit clown de mer

Posté le le 11 juillet, 2013 | 3 commentaires

Quand on se rend en Ecosse pour y observer des , il n’est pas imaginable de ne pas faire un détour par les colonies de macareux moines.

A peine plus haut que 3 pommes (26 à 29cm), il est reconnaissable entre tous grâce à son bec coloré. Ce dernier ne prend toute son importance et ses couleurs qu’au moment de la reproduction suite à l’apparition de couches cornées colorées.

Une fois la période de reproduction terminée, il perdra ces plaques ornementales réduisant par la même occasion la taille de son bec.

Sa silhouette rondouillette, son costume noir et blanc, ses pattes orangées, son gros bec coloré et ses sourcils bien marqués autour d’un œil cerclé de rouge lui donnent cette apparence de petit clown triste, attirant par la même occasion la sympathie des observateurs que nous sommes.

Vivant la majorité de son temps en haute , ce n’est qu’au moment de la reproduction qu’on peut l’observer sur terre. Il vient y pondre un œuf unique au fond d’un terrier préalablement creusé (il lui arrive d’ailleurs de récupérer les terriers des lapins de garenne).

Après l’éclosion, les parents vont nourrir le petit pendant 40 jours puis ils l’abandonneront pour repartir en mer. Poussé par la faim le jeune macareux finira par sauter de la falaise (avant de savoir voler) pour aller se nourrir en mer.

D’un point de vue photographique et comme ces îles ne sont généralement accessibles qu’en milieu de journée (pour 2 heures seulement), j’aurais presque souhaité un temps couvert. Le soleil compliquant considérablement la gestion du blanc et noir de leur plumage.

Mais ce n’est que détail… tant ces quelques heures passées en leur compagnie furent agréables.

3 Commentaires

  1. Je ne le dirai qu’une fois: vos photos sont merveilleuses et c’est un plaisir toujours renouvelé que de recevoir vos mails, votre site est l’un de mes favoris depuis très longtemps. Je n’écrirai plus d’autre commentaire, je n’aurai jamais assez d’imagination pour éviter de me répéter. Bravo, bravo, bravo.
    Denise

  2. Merci de nous avoir replongé dans nos vacances bretonnes avec les superbes photos de fous de Bassan et de macareux!
    Nous avions pu aller les observer de loin lors d’une croisière aux 7 îles.
    Le mot “superbe” est même un peu léger, vos photos expriment tellement bien toute la beauté et votre regard juste dans l’observation de la nature.
    Bravo de nous émerveiller à chaque fois.
    Bien à vous, Simone et Jean Baetens.

  3. Déjà amoureux de vos photos, j’apprécie ici la gestion de la lumière et surtout du blanc et du noir si difficile avec ce beau soleil !
    Continuer à nous faire rêver.
    merci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :