Le castor

Posté le le 19 mai, 2019 | 0 commentaire

Le castor a disparu de Belgique au XIXe siècle, exploité pour sa viande et pour la sécrétion qu’il utilise pour marquer son territoire et imperméabiliser son pelage, le castoréum, utilisé en parfumerie. Plusieurs lâchers illégaux d’individus provenant d’Allemagne se sont succédé entre l’automne 1998 et le printemps 2000. Depuis lors, les jeunes animaux se sont naturellement dispersés en Wallonie. On peut estimer que la population actuelle en Wallonie se situe entre 600 et 1 000 castors répartis en 250 territoires recensés (source Natagora).

Il est connu pour ses talents d’architecte, remodelant le paysage par ses barrages et reconstituant de la sorte des zones humides bien vite colonisées par toute une série d’espèces tant végétales qu’animales.

A proximité du barrage, le castor construit une hutte à laquelle il accède via un tunnel sous-marin, le mettant ainsi à l’abri des prédateurs éventuels. Il y passe l’hiver, période pendant laquelle il mangera l’écorce des branches qu’il a pris le soin de stocker sous l’eau.

Hormis l’homme qui dans certaines situations n’accepte pas ses travaux de génie civile, il a très peu de prédateurs naturels… le renard pourrait être un des seuls à le surprendre.

Lire plus

La toilette des blaireaux

Posté le le 5 avril, 2019 | 0 commentaire

Ayant eu déjà l’occasion d’observer des blaireaux à plusieurs reprises, le rituel est systématique…

Dès sa sortie du terrier, il commence sa toilette… se gratte à gauche, à droite, sous les pattes, se mordille… et pour ce qui est des parties du corps qu’il ne peut atteindre… alors c’est l’entraide entre membres du clan.

Lire plus

Giboulées de mars

Posté le le 18 mars, 2019 | 1 commentaire

La mois de mars est connu pour ses giboulées…

Voici quelques prises de vues réalisées ce dernier weekend.

Lire plus

Le tarin des aulnes

Posté le le 10 mars, 2019 | 0 commentaire

Petit passereau d’à peine 10 à 14 grammes et d’une taille de 12 cm, le tarin est à cette époque un habitué du jardin.

Reconnaissable à son plumage vert-jaune vif, je l’observe chaque année…

Dès le matin ils gazouillent en nombre dans les arbres environnants.

Ils y restent habituellement quelques jours avant de regagner les forêts toutes proches.

On reconnaît facilement les mâles des femelles… ces derniers ont une calotte et une bavette noire avec le ventre jaune, alors que les femelles on le ventre clair strié de noir. Elles sont également moins jaune que les mâles.

Lire plus

Vœux 2019

Posté le le 21 décembre, 2018 | 0 commentaire

Lire plus

Paysages scandinaves

Posté le le 28 octobre, 2018 | 1 commentaire

Des tourbières suédoises aux fjords norvégiens… voici quelques photos de paysages scandinaves réalisés lors d’un voyage au printemps 2018.

Lire plus

Concours Emotion’Ailes 2018

Posté le le 3 septembre, 2018 | 0 commentaire

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule… elle concerne la photo ci-dessous qui a été nominée lors du Concours Emotion’Ailes. Elle concourrait dans la catégorie des espèces rares photographiées en Belgique. Il s’agit d’une macreuse brune qui a séjourné quelques jours sur les étangs à Stavelot. Elle sera exposée du 20 au 23/9 lors des expos AVES à Namur.
D’autres photos de cette macreuse à voir ici:http://www.photorama.be/wordpress/visiteur-grand-nord/

Lire plus
%d blogueurs aiment cette page :